• Regarder toute la vie avec des yeux d'enfants

    de: Henri Matisse


    votre commentaire
  •  

     

     

    Entre un enfant désiré et un enfant non désiré, lequel doit vivre ?

    Les deux, sinon l'être humain est un monstre. 


    1 commentaire
  •  

     

    *************************************************************************************** 

    L'échec et le fondement de la réussite

    ***************************************************************************************

    Les larmes de sang sont mon seul refuge

    ***************************************************************************************

    Tout ce que je demande c'est que l'on soit honnète avec moi, c'est pas difficile non ? 

    ***************************************************************************************

    L'amour est une drogue  tout comme la femme que l'on aime

    *************************************************************************************** 

    L'urgent est fait, l'impossible est en cours, pour le miracle prévoir un délai

    *************************************************************************************** 



    2 commentaires
  • * Saint Jean * :



    Tu connaîtras la vérité et la vérité te rendra libre.

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>


    * Ezéchiel * :




    Telle mère, telle fille.

    <o:p> </o:p>


    * John Webster * :




    S'il était seulement possible de s'entretenir pendant deux jours avec les morts....

    <o:p> </o:p>


    * William Blake *




    J'étais en colère contre mon ami, j'exprimais ma fureur, et ma fureur disparut.




    Une vérité énoncée avec de mauvaises intentions surpasse tous les mensonges de l'imagination.

    <o:p> </o:p>


    * Emily Dickinson * :




    ...Passe une ombre sur l'esprit, comme quand à midi un nuage enveloppe le soleil qui luit....




    J'y suis parvenue ainsi, en escaladant lentement, en m'accrochant aux brindilles qui poussent entre le bonheur et moi.

    <o:p> </o:p>


    * Georges Herbert * :




    Doux printemps, pleins de journées douces et de roses ; une boîte dans laquelle les sucreries étaient bien tassées.



     



     

    <o:p> </o:p><o:p> </o:p><o:p> </o:p>J'ai tiré ces phrases du troisième tome de la collection « A la croisée des mondes »  de Philip Pullman, qu'un ami à ma mère m'a rendu aujourd'hui. Ces extrais se trouvent en début de chaque chapitres.

    votre commentaire
  • Vous avez entendu ?

    C'est le cri de la Terre,

    Notre mère nourrisssière.

    Voyez comme elle souffre!

    Voyez comme elle a mal !

     

    A cause de nos conneries,

    On fait disparaître des espèces,

    Notre planète se réchauffe,

    A cause de nous elle

    Saigne chaque jour

    un peu plus et se meurt.

     

    Vous avez entendu ?

    C'est le cris de la Terre.

     

    de : moi

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique